Sous les étoiles Index du Forum
FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  Profil  Se connecter pour vérifier ses messages privésConnexion   S’enregistrer
Auteur Message
<  Histoires à dormir debout
Admin koupi
MessagePosté le: Ven 29 Aoû 2008 - 15:28  Histoires à dormir debout --> Répondre en citant

Hors ligne
Administrateur


Inscrit le: 26 Aoû 2008
Messages: 74
Localisation: ici et maintenant

   


    Il y a quelques temps j'ai eu un projet pour mon école d'art où je devais collecter des rêves de gens,comme je n'avais pas assez de rêves sous la main(c'est une fausse excuse je rêve toutes les nuits mais j'avais envie de me remettre à écrire),j'ai écrit des choses assez décousues qui me semblaient ressembler à des rêves(très réalistes au moment où je les écrivais),voilà donc mes rêves éveillés.
Si vous aussi vous avez des rêves à raconter ou des histoires que vous écrivez...




Au milieu du parking gelé se tient une flèche,elle montre la direction du nord.

Une bouteille se tient dans la direction de celle ci,si l’on la boit un soleil de poche sort du ventre.Je décide de suivre le soleil.Il m’emmène à travers des paysages neigeux et à la limite du crépuscule ou bien de l’aube.

Je ne croise personne.Un ours me rejoint,j’ai peur de lui mais je continue de marcher avec lui.je remarque un minuscule petit trou dans sa fourrure dense,je m’approche et scrute le paysage d’été que je peux voir dans ce petit halo.
Le soleil a disparu,j’entrouvre le petit trou à l’invitation de l’ours devenu doux et j’entre à travers lui.

Je marche dans le paysage forestier et arrive près d’une rivière au courant rapide descendant.je veux aller de l’autre côté et je le traverse.la foret s’assombrit et le vert m’entoure,de plus en plus proche,je m’éveille avec la vision de mes rideaux.







Le lapin sort de la mer.Il court le long du rivage sur une plage à marée basse,les montagnes au loin semblent à une distance très éloignées,il court mais l’espace et le temps se sont distendus et le lapin court dans un sable devenu mou et flasque,souple.Ses grandes oreilles s’orientent deci delà et ses petites narines frémissent trop rapidement.

Il se souvient qu’il a caché une hache et se transforme en chat.Le chat court bien plus vite,déterminé il court vers les montagnes pour gravir la côte molle et percer enfin ce sommer mou et granuleux,libérant ainsi une matière liquide rappelant le pétrole ou le chocolat fondu.inondant ainsi la plage de chocolat la montagne laisse place à une gigantesque machine faite de métal.

Son aspect organique et industriel semble piquant et dangereux pour qui s’y approche,le chat se transforme en écureuil afin de mieux se tenir sur la machine,gravissant les étages de métal noir encore un peu collants,il fait rouler une noix qu’il ne peut manger.celle ci tombe et ne tarde pas à se transmuter en arbre gigantesque,enserré dans la cage de métal,qui permet exactement d’accèder aux branches et à la maison perchée qu’il contient.

L’arbre chante des paroles sacrées,son écorce aux lignes multiples ressemble aux dessins que je me souviens avoir dessinés,des lignes minces et infiniment complexes.

Comme j’ai un élan d’affection pour cet arbre qui semble plus vieux que tout bien qu’il ne se tienne là que depuis quelques secondes,je l’embrasse.

Sous mon baiser naît une source d’eau qui coule jusqu’au sol loin en bas.je profite d’un nuage qui passe pour m’envoler loin,haut.

je vois tout en bas et lorsque je m’approche du sol de ce monde j’ai peur de m’encastrer dans les lignes reliant les poteaux électriques.d’autres gens m’ont rejointe et nous faisons la course,nous allons vite,très vite?

J’ai peur de me prendre un mur mais tout va bien.nous finissons par nous arrêter dans une maison étrange,une bergerie.AU lieu de moutons se tiennent des perruques-nuages,des sortes de cheveux flottants ouatés,à la même hauteur que des moutons normaux.

Le berger qui n’est pas là mais que nous pouvons sentir dans les murs nous explique sans paroles que ces moutons sont spéciaux.

De leur spécialité existe leur nécessité et rareté.lorsque l’on s’approche des moutons on peut lire dans les rêves des gens.

A chaque mouton correspond une personne.les moutons sont assoupis,nous chuchotons pour ne pas les éveiller.Nous finissons par nous endormir dans un pré à flanc de colline,dans les bras l’un de l’autre,nous sommes bien plus proches mentalement que corporellement,bien qu’enlacés.


Revenir en haut
Publicité
MessagePosté le: Ven 29 Aoû 2008 - 15:28  Publicité -->






PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
PhY
MessagePosté le: Ven 29 Aoû 2008 - 18:37  Histoires à dormir debout --> Répondre en citant

Hors ligne



Inscrit le: 27 Aoû 2008
Messages: 59
Localisation: Paris

trop fort les moutons Very Happy

Revenir en haut
Llam87
MessagePosté le: Mar 16 Sep 2008 - 01:50  Histoires à dormir debout --> Répondre en citant

Hors ligne



Inscrit le: 11 Sep 2008
Messages: 60
Localisation: Bordeaux

wow Quelle histoire! Wink

à moi maintenant :

 La petite fille se réveille dans la rue, tout est sombre pourtant il est midi. Il y a comme un brouillard dans les rues, épais et froid. Elle grelote et regarde autour d'elle. Les gens marchent comme des zombis, le manque de lumière n'a pas l'air de les géner, ils circulent dans les rues comme si tout était normale.
La petite fille, commence à marcher, elle aimerait retrouver quelque chose de familier, mais cette ville lui est inconnue.
Elle glisse sa main dans sa poche, elle en ressort une cléf. Elle est ancienne et lourde.
Son coeur bat soudain plus vite et plus fort. Quelque chose approche elle le sent.
Elle continue son exploration, quand ses pieds nues s'enfoncent dans le sol.
Le sol est recouvert d'un liquide noir, gluant qui avance et recouvre peu à peu la ville.
La passants ne s'en apperçoivent pas et continuent leur chemin. Le liquide monte sur eux, les recouvre, ils ne sont plus que des masses sombres.
La petite fille, horrifiée, part en courant dans le sens inverse, serrant la clef sur son coeur.
Elle se retourne, la masse ténébreuse la suit. La fille accelère, elle est paniquée. Elle passe à travers les habitants de cette étrange ville, ils restent indifférents comme si elle était invisible.
Elle court jusqu'à un cul de sac. Une grande porte lui fait face, elle éssait de l'ouvrir, elle est fermée à clef. Derriere elle la chose noire pénètre dans la rue.
La petite fille se dit que c'est fini elle va finir comme les autres... Elle serre de nouveau la clef contre son coeur. Une idée lui vient. Et si c'était la clef...? Tremblante elle l'introduit dans la serrure.
C'est la bonne clef. Elle se glisse à l'interieur.
Elle est dans une pièce circulaire, les dalles changent de formes et de couleurs. Ses yeux sont tout d'abord éblouhis. Il y à beaucoup de lumière...
Elle distingue un escalier en colimaçon qui parait ne pas avoir de fin.
Elle voudrait se reposer dans un coin mais il n'y en a pas.
La porte dans son dos frémit. Elle se retourne. La chose rentre en passant sous la porte...
La petite fille se precipite dans l'escalier... Les marche deviennent de plus en plus hautes. Elle est obligée de les escalader.
Elle arrive enfin au sommet. c'est un long couloir. plein de porte, il y en a meme au plafond et au sol. Mais elle sont toutes fermées et il n'y a pas de serrure.
Dans sa main la clef s'est transformée en masse...
Elle se met donc à frapper une porte de toute ses forces. La porte vole en éclat. Elle entre, c'est sa chambre.
La fenetre est ouverte. Il fait soleil. Les rayons rechauffent son coeur.
Elle sent quelque chose de froid et visqueux enserrer sa cheville... La chose monte sur sa jambe.
La fille secoue sa jambe et réussi à s'en dégager.
Elle n'a plus aucune issu...  La fenetre... ?
La petite fille s'assoit au bord de la fenetre face à sa peur.
Se penche en arrière et se laisse tomber.
_________________
Smile


Revenir en haut
Yahoo Messenger MSN
PhY
MessagePosté le: Mar 16 Sep 2008 - 20:00  Histoires à dormir debout --> Répondre en citant

Hors ligne



Inscrit le: 27 Aoû 2008
Messages: 59
Localisation: Paris

et ensuite ?

Revenir en haut
Admin koupi
MessagePosté le: Mar 16 Sep 2008 - 21:17  Histoires à dormir debout --> Répondre en citant

Hors ligne
Administrateur


Inscrit le: 26 Aoû 2008
Messages: 74
Localisation: ici et maintenant

     ...Ensuite elle tombe dans une piscine à l'eau froide et profonde,petit à petit l'eau se vide et elle regarde avec effarement les gens se moquer d'elle.
Puis,aspirée par le trou elle se retrouve propulsée et sort d'une bouche d'égout dans une ville à l'atmosphère brumeuse et ensoleillée.
Elle croise une personne inconnue de l'age à sa mère qui lui dit que son nom est le même que celui de sa mère,la liste de ses prénoms secondaires aussi.Se demandant la raison de ce fait anormal,elle constate que la masse noire s'est transformée en gens qui commencent à la cerner,à l'entourer,elle se met à courir et juste au moment où ils vont l'attraper elle réussit à s'envoler dans l'atmosphère brumeuse...


Revenir en haut
Llam87
MessagePosté le: Jeu 18 Sep 2008 - 17:11  Histoires à dormir debout --> Répondre en citant

Hors ligne



Inscrit le: 11 Sep 2008
Messages: 60
Localisation: Bordeaux

Elle se pose sur un nuage et observe les gens de son perchoir... Les gens courent pour gagner du temps mais n'en profitent jamais... des va et viens sans fin sans but ni raison... Elle se sent si étrangère... si diffèrente... Pourquoi ne s'arrêtent ils pas? juste un instant pour contempler ce que la nature leur offre.
Soudain des larmes coulent de ses yeux. Il pleut sur la ville grise.
Ce chagrin l'a épuisé... elle se couche, s'endort et rêve.
Un bruissement d'aile, l'éveille, elle ouvre les yeux. Un ange est assis à ses cotés, il la regarde un sourire aux lèvres. Un sentiment de paix monte en elle. Est ce réel ou onirique? cela lui est égal ...
Elle est avec lui.
_________________
Smile


Dernière édition par Llam87 le Mer 24 Sep 2008 - 21:51; édité 1 fois
Revenir en haut
Yahoo Messenger MSN
Admin koupi
MessagePosté le: Jeu 18 Sep 2008 - 18:28  Histoires à dormir debout --> Répondre en citant

Hors ligne
Administrateur


Inscrit le: 26 Aoû 2008
Messages: 74
Localisation: ici et maintenant

         C'est magnifique!
Tu écris souvent?


Revenir en haut
Llam87
MessagePosté le: Jeu 18 Sep 2008 - 23:24  Histoires à dormir debout --> Répondre en citant

Hors ligne



Inscrit le: 11 Sep 2008
Messages: 60
Localisation: Bordeaux

merci Koupi ! ça me fait plaisir de lire ça ! hihi
oui j'écris pas mal, souvent des "histoires à dormir debout" Smile
ça ma détend et ça me vide la tête... de plus j'apprecie beaucoup le monde des rêves!  Alors...
_________________
Smile


Revenir en haut
Yahoo Messenger MSN
Llam87
MessagePosté le: Lun 29 Sep 2008 - 12:16  Histoires à dormir debout --> Répondre en citant

Hors ligne



Inscrit le: 11 Sep 2008
Messages: 60
Localisation: Bordeaux

Ce matin la souris sonne et moi je souris... petit état d'urgence je suis malade je dois me soigner j'essai j'essai! mais ça me lasse je me lasse... je patauge dans la mélasse... plus envi de rien mais envi de toi ? je ne comprend rien car je ne veux pas .? mon sourire éclaire mon monde imaginnaire, pourtant plus réel que la réalité. cette fois j'ai glissé sur la pente grave... gravée de ton nom? mais comment t'appelles tu? je perd la raison je crois avoir toujours raison ! envi de savoir mais pas de connaitre ... juste m'amuser juste jouer avec ma poupée désarticulée... ce silence me tue et me fait naitre... encore une enfant je pense etre... mais à quoi ça sert? plus rien du tout ... mon coeur est sincère mais je fausse tout... vide moi la tête...vide moi les mains... vide ça serait bien ... je suis dérangée je n'aime pas ranger... rien ne ma parrait vrai tout est trop net et plus rien ne l'est... je me prend la tête et toi tu le sais. je ne veux pas partir pas plus que rester... tout s'en va soudain. plus de couleur, plus de gresillement, plus de sensations, plus rien? serait ce ça la paix... ou est ce illusion? .........................................................................................................................................................................................
....................................................................................................................................................................silence.......................................................................
............................................vide....................................................................................................................................................
....................................................................................moi.............................................................................................................................................................
_________________
Smile


Revenir en haut
Yahoo Messenger MSN
Llam87
MessagePosté le: Ven 17 Oct 2008 - 14:47  Histoires à dormir debout --> Répondre en citant

Hors ligne



Inscrit le: 11 Sep 2008
Messages: 60
Localisation: Bordeaux

Ce matin je vis.................... Smile ............... Juste ici avec moi, c'est agréable de se retrouver. De passer un moment avec la Paix.
Je me souri dans la glace... L'ennui passe, la passion la violence me quittent. Tout est calme, sereine, je marche la tête haute dans les nuages, les pieds ailleurs... L'art, vivre, puiser en son coeur, écrit dans l'encre rose, la suite de sa vie douce heureuse, l'amour coulant dans mes artères.
A coeur ouvert la vie est éblouhissante. douce ivresse, câline caresse, ses rayons dorés sur mon visage. ferme les yeux. Par la fenêtre j'ai sauté, pour rennaitre dans mon coeur. Merci, pour ces mots ces resonnances. Sonnorités absentes présences éternelles.
_________________
Smile


Revenir en haut
Yahoo Messenger MSN
Admin koupi
MessagePosté le: Sam 18 Oct 2008 - 16:19  Histoires à dormir debout --> Répondre en citant

Hors ligne
Administrateur


Inscrit le: 26 Aoû 2008
Messages: 74
Localisation: ici et maintenant

...Et je suis tombée dans un nuage...Doucement porté par le vent j'ai vu de haut des êtres vivre,palpiter,se faire du mal,du bien,s'indifférer,j'ai vu les petites goutes d'or du soleil sur l'eau,précieuse,j'ai vu la grandeur du monde et les destins s'entrecroiser,s'entrechoquer à grands coups de vies plus ou moins mal ficelées.
Là haut perchée j'ai essayé de ne pas m'oublier dans la contemplation des autres,inconnus qui me sont chers,je souhaiterais être là pour chacun d'entre eux mais je ne suis que moi,ici et maintenant,enveloppée dans une brume cotonneuse formant un cercle qui m'empêche de rejoindre leurs vies.
Je me suis gavée de rayons ensoleillés,j'aimerais pouvoir avoir un soleil en moi à ressortir en cas de jours gris,lorsque la pluie,le froid et la noirceur habitent et transpercent ma vue.
De mon nuage j'ai sauté.


Revenir en haut
PhY
MessagePosté le: Sam 18 Oct 2008 - 16:23  Histoires à dormir debout --> Répondre en citant

Hors ligne



Inscrit le: 27 Aoû 2008
Messages: 59
Localisation: Paris

Smile

Revenir en haut
Llam87
MessagePosté le: Ven 7 Nov 2008 - 13:01  Histoires à dormir debout --> Répondre en citant

Hors ligne



Inscrit le: 11 Sep 2008
Messages: 60
Localisation: Bordeaux

Petite pensée, d'un monde entier dénué de sens dénué d'existance.

Je viens de m'appercevoir que je ne pourrai tout avoir.
Je ne peux vivre qu'une vie, la mienne.
Je ne peux gouverner qu'une vie, la mienne.
Je ne peux pas tout avoir, 
je ne peux pas vivre dans les ténébres et dans la lumiere en même temps
car quand l'un est là, l'autre n'est plus.
Jusqu'à maintenant j'ai alterné.
J'ai actionné l'interrupteur "mille" fois.
Et je me suis fatiguée.
Là je viens d'en prendre conscience.
Mes bras ne peuvent pas tout porter.
Ils faut que je fasse un choix.
Auquel je me tiendrai.
Dois-je choisir tous ces petits jouets si distrayants mais à la longue lassant frustrant...
Ou cet énorme paquet dont je ne sais pas grand chose à part que cela me permettrai
d'être heureuse.
Mais il est lourd à porter pour le moment. Car comme une "idiote" je le porte sans l'avoir ouvert . Smile
_________________
Smile


Revenir en haut
Yahoo Messenger MSN
Admin koupi
MessagePosté le: Ven 7 Nov 2008 - 13:41  Histoires à dormir debout --> Répondre en citant

Hors ligne
Administrateur


Inscrit le: 26 Aoû 2008
Messages: 74
Localisation: ici et maintenant

Ouverte la porte,des ténèbres elle parait être le soleil tant la lumière emplit son cadre à vouloir en déborder.

Revenir en haut
PhY
MessagePosté le: Ven 7 Nov 2008 - 19:00  Histoires à dormir debout --> Répondre en citant

Hors ligne



Inscrit le: 27 Aoû 2008
Messages: 59
Localisation: Paris

sentir avant d'agir Smile

Revenir en haut
Contenu Sponsorisé
MessagePosté le: Aujourd’hui à 01:16  Histoires à dormir debout -->






Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures

Sujet suivant
Sujet précédent
Page 1 sur 2
Aller à la page: 1, 2  >
Sous les étoiles Index du Forum -> ici et maintenant -> La tête dans les planètes

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet


 
Sauter vers:  


Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
AdInfinitum v1.00 ~ mikelothar.com


Powered by phpBB © 2001, 2018 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com